ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Autres revues >>

Gestion & Finances Publiques

1969-1009
La revue de référence des professionnels des finances publiques
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2013 et 2016 :
» Accédez aux articles parus depuis 2017 «
 

 ARTICLE VOL 90/7-8 - 2015  - pp.103-111
TITRE
La fourniture des services publics par les PPP en Algérie : le gap institutionnel

RÉSUMÉ

Les partenariats public-privé (PPP) s’inscrivent dans la perspective globale visant à décharger l’État et les collectivités locales de la mission de production (directe) des services publics après le resserrement des contraintes budgétaires et le déclin de l’État-providence dans les années 1980. Le développement des PPP est favorisé par l’accélération du processus de mondialisation et, avec lui, l’appel fait au marché afin d’assurer la production efficace de certains services publics dont l’État détenait jusqu’alors le monopole (les télécommunications, l’eau, l’électricité, etc.).

Dans cet article, nous avons essayé de montrer dans quelle mesure la théorie néoinstitutionnelle des coûts de transaction éclaire les difficultés afférentes à la contractualisation entre les autorités publiques sur lesquelles incombe la responsabilité de fournir le service public, et l’entreprise censée le produire avec plus d’efficacité, en s’appuyant sur le cas du PPP impliquant les autorités algériennes et l’entreprise SUEZ Environnement dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

Aussi, nous tenterons de mettre en avant les insuffisances du cadre institutionnel quant à la pratique des PPP en Algérie.



AUTEUR(S)
Kamel MOULAI

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 7.5 €
• Non abonné : 7.5 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (586 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
Lavoisier